À qui confier l’animation de vos réseaux sociaux ?

Par Marie pour Inwin Arras
Catégorie(s) : Réseaux sociaux

Vous voulez bâtir une communauté sur les réseaux sociaux et vous avez bien raison. C’est un outil puissant pour générer des prospects et fidéliser des clients. Mais Instagram, Facebook, Twitter… c’est chronophage et pas si facile à manier que ça.

La solution : faire appel à un professionnel de l’animation sur les RS. Et là, deuxième problème : comment trouver un bon community manager pour votre image de marque ? Celui ou celle qui va savoir incarner votre entreprise pour fédérer une communauté autour d’elle ?

Dans cet article, Inwin Arras vous donne les 3 points essentiels pour faire votre choix :

  • trouver le bon profil humain pour incarner votre entreprise ;
  • vérifier les compétences et les connaissances de votre futur community manager ;
  • choisir le statut de votre intervenant, du salarié au freelance et à l’agence spécialisée.

1. Trouver le bon community manager pour vous représenter sur les réseaux sociaux

Quelles sont les qualités d’un bon community manager ? En fait, c’est quoi, un bon community manager ?

Un bon CM doit absolument :

  • Aimer écrire et être créatif. Parce qu’il va faire ça sans arrêt, pour mettre en valeur votre entreprise, vos produits, vos collaborateurs, vos valeurs, etc.
  • Être curieux de tout, et notamment de l’actualité et des tendances de votre secteur. Le CM doit faire une veille constante. Il faut qu’il soit au courant de tout ce qui se passe dans votre branche. Il doit aussi surveiller de très près votre e-réputation (avis des clients, articles de la presse, etc.).
  • Être à l’écoute. Votre CM écoute pour vous. Il est important qu’il lise avec soin les commentaires et les réactions des consommateurs pour les prendre en compte dans sa communication. Si, en plus, il arrive à les analyser et à dégager les enjeux qui se cachent derrière pour vous les remonter, vous avez trouvé la perle rare.
  • Être diplomate et réactif. Votre community manager est vos yeux et vos oreilles, on vient de le voir… Mais il est aussi votre voix et votre image. Il parle pour vous. Vous êtes engagé lorsqu’il s’exprime. Il doit donc savoir gérer des mécontentements avec tact… et très rapidement.

Au-delà de toutes ses qualités, votre CM doit être en résonance avec votre entreprise, que ce soit sur le plan de la personnalité ou des valeurs. Parce que c’est seulement comme ça qu’il saura intuitivement toucher votre communauté et la fédérer.

Vous n’allez pas parler de la même façon à des pharmaciens auxquels vous proposez du matériel médical et à de jeunes parents auxquels vous voulez vendre des solutions homéopathiques pour leur bébé.

Voulez-vous…

  • une communication sobre et très pro pour des clients BtoB ?
  • des publications drôles et impertinentes pour toucher une audience de jeunes adultes ?
  • un ton rassurant et confidentiel destiné à des familles ?

Pour trouver un bon community manager, il faut dénicher le profil adapté à VOTRE image de marque.

2. Vérifier les compétences de votre futur CM

Quelles connaissances un CM doit-il impérativement avoir ?

En plus de son savoir-être, un bon community manager doit posséder un savoir et un savoir-faire spécifiques :

  • Une excellente plume. Selon vos besoins, il faudra que ses capacités rédactionnelles soient excellentes aussi bien en français qu’en anglais, en néerlandais, en allemand, en espagnol, etc.
  • Une culture générale étendue, et pas seulement dans votre secteur d’activités. On ne sait jamais vraiment de quoi on sera amené à parler sur les réseaux sociaux. Autant éviter de dire des bêtises par ignorance.
  • Une connaissance approfondie et une vraie maîtrise des différents réseaux sociaux, régulièrement renouvelée (de Facebook à Pinterest en passant par Twitter). Tout change très vite sur les RS : quand les stories ont débarqué sur Instagram, ça a été une révolution.

Et aussi, selon les cas, de bonnes connaissances en :

  • SEO pour rédiger les textes (descriptifs de YouTube notamment) ;
  • tagging (hashtags…) ;
  • paid media (achat d’espaces publicitaires) ;
  • retargeting (ciblage de leads ou de prospects) ;
  • marketing d’influence ;
  • vidéo (pour intégrer des vidéos dans les publications).

Comme on le voit, le savoir-faire du community manager doit être vaste et polyvalent. En règle générale, on en demande de plus en plus au CM, car la stratégie digitale sur les réseaux sociaux ne peut pas fonctionner en vase clos. Elle doit s’intégrer à tout un éco-système qui intègre de plus en plus de plates-formes différentes et d’autres outils de webmarketing (sites Internet, campagnes de newsletters, publicités, etc.). De plus, la place de l’image et de la vidéo et les innovations permanentes comme l’a été en son temps la story sur Instagram exigent une réévaluation constante des compétences du CM.

Mais tout cela dépend en réalité de vos objectifs et de votre budget. Il va de soi que vous aurez besoin d’un CM ultra-compétent et ultra-polyvalent si vous voulez qu’il pilote toute votre stratégie sur les réseaux sociaux. Celui-ci vous coûtera donc beaucoup plus cher qu’une personne qui sera là uniquement pour poster une ou deux fois par semaine en suivant vos directives ou celles de votre responsable de communication.

Pouce bleu comme interaction pour les réseaux sociaux

3. Choisir le statut de votre community manager

L’enquête 2020 du Blog du Modérateur sur les community manager nous permet de voir tout l’éventail des possibilités quand on veut trouver un bon community manager. Retenons les trois situations les plus fréquentes.

Solution n°1 : embaucher un community manager

En général, le CM de l’entreprise est rattaché au service marketing ou communication.

L’avantage de cette solution, c’est que le CM fait partie intégrante de l’entreprise. Il est donc forcément imprégné de son identité et il saura l’incarner sur les réseaux sociaux si vous avez bien choisi la personne.

Évidemment, le coût est plus important que dans le cas d’une prestation externe. La moyenne salariale d’un CM est de 2 500 € par mois en temps complet. Cette solution est plus envisageable dans les grosses structures que dans les TPE et PME.

Vous pouvez aussi former l’un de vos collaborateurs au community management, pour qu’il s’occupe de cette tâche en plus de ses autres fonctions. Mais vous devrez prendre du temps pour vérifier ou faire vérifier la qualité de son travail, en tout cas dans les premiers temps.

Nous avons parlé ailleurs de nombreux outils gratuits et payants utilisés par les CM dans leur quotidien (et dans lesquels vous devrez peut-être investir si vous choisissez d’embaucher un CM).

Solution n°2 : faire appel à un community manager en freelance

L’avantage : vous avez affaire à un seul individu, dont les conditions de prestations sont souvent plus souples qu’en agence. Et, contrairement à un collaborateur formé en interne, c’est un vrai expert, puisqu’il ne fait que ça.

Par contre, vous bénéficiez de moins de garanties, notamment en cas d’imprévus. Si votre CM tombe malade, personne ne pourra le remplacer.

Les tarifs sont très variables selon l’expérience du CM, ses compétences et… ses exigences. En effet, il n’existe aucun barème en ce domaine, et les prix peuvent varier du simple au quintuple. La moyenne actuelle se situe toutefois autour de 200 à 400 € la journée.

Attention : on ne paie pas un community manager par un pourcentage sur les ventes. Le community management, c’est de l’animation sur les réseaux sociaux dans le but de fédérer une communauté autour d’une marque à long terme. Ce n’est pas de la vente directe sur les RS.

Solution n°3 : recourir aux services d’une agence web

C’est une solution rassurante quand on veut trouver un bon community manager, car elle offre plus de garanties. Les offres sont souvent fixes, avec des formules par abonnement, allant de la plus basique à la plus personnalisée.

L’avantage de l’agence, c’est aussi qu’elle propose une grande palette de compétences. Elle peut piloter votre communication sur les réseaux sociaux en l’adaptant à l’ensemble de votre stratégie marketing sur le Web.
Une idée des tarifs : de 400 à 800 € la journée.

Image illustrant le Content Marketing sur les réseaux sociaux

 

Le profil de votre community manager idéal commence à se dessiner dans votre tête ? Réfléchissez-y avec soin, puis comparez les solutions les plus adaptées à vos besoins pour trouver la perle rare qui saura vous représenter sur les réseaux sociaux !

Inwin Arras propose des prestations de community management qui peuvent être intégrées à une stratégie plus globale de webmarketing. Nous travaillons à la visibilité des entreprises des Hauts-de-France, que ce soit sur les RS et partout ailleurs sur le Web.

A voir aussi :